Conte D

Posté le 11 septembre 2014 par angelrardrouge dans Non classé

De drôles de rencontres

Il était une fois un petit extraterrestre nommé Zarbidule. Il venait d’une planète inconnue des terriens. Alors qu’il était en reconnaissance spatiale et qu’il dansait dans son vaisseau intergalactique, il perdit le contrôle et s’écrasa sur la Terre. Comme c’était  le jour d’Halloween, il pouvait se promener en passant inaperçu dans les rues. Il était bleu, mesurait 1m15, avait des antennes avec des oreilles au bout et deux pieds avec trois orteils. Il portait des lunettes rondes sur ses trois yeux et une combinaison verte avec une cravate. Il était très gentil mais pas très débrouillard.

Un jour, des scientifiques le repérèrent à travers des vidéos de surveillance. Il était en train de réparer sa soucoupe. Les scientifiques essayèrent de monter un plan pour le capturer et faire des expériences sur lui. Cela faisait des années qu’ils cherchaient un extraterrestre.

Ils voulaient savoir où et comment Zarbidule vivait.

Les scientifiques l’avaient bien observé grâce aux caméras de surveillance et se rendirent sur place pour tenter de le capturer…

Soudain, Zarbidule sentit une présence derrière lui… Effrayé, il essaya de s’enfuir et finit par se cacher. Les scientifiques, eux, se contentèrent de récupérer la soucoupe volante afin de trouver quelques indices leur permettant d’avancer dans leurs recherches…

Zarbidule, n’ayant plus son vaisseau spatial, étaient bien embêté pour rentrer au plus vite chez lui. Il était triste et paniqué à l’idée de rester sur cette planète, pour lui inconnue et si différente de la sienne. Il erra un peu partout, cherchant une solution pour repartir… ne sachant que faire, il se mit à pleurer…

Tout d’un coup, un homme entendit les sanglots de Zarbidule et lorsqu’il vit cette petite créature, il essaya de s’en approcher. Terrifié, Zarbidule resta planté, bouche bée devant ce terrien qui essayait de le rassurer :

-       « N’aie pas peur… je ne te ferai aucun mal…Viens, je peux peut-être t’aider ? Comprends-tu au moins ce que je te dis ? »

Zarbidule fit un signe de tête pour montrer qu’il comprenait.

-       « Je m’appelle Jules. Je suis astronaute et je t’avoue que c’est la première fois que je rencontre un être comme toi ! »

-       « Moi… C’est… Zarbidule… Je suis perdu, mon vaisseau c’est écrasé et des hommes habillés de blanc s’en sont emparés. Moi j’ai réussi à m’enfuir, mais à présent je suis bloqué sur votre planète, la Terre !!! »

Dans un premier temps, Jules mit à l’abri Zarbidule en le cachant chez lui… Zarbidule donna de plus en plus de détails à Jules sur les hommes qui avaient emmenés son engin. Jules, grâce à ses contacts, réussit à retrouver le centre de recherche en question… Il se fit passer pour un scientifique et pu s’introduire sans difficulté dans le laboratoire ; il prétendit vouloir écrire un article sur l’extraterrestre et son vaisseau. Une complicité s’installa entre ces deux êtres totalement différents et ensemble, ils purent réparer la soucoupe, mais ce ne fut pas sans mal !!!

Cette fois-ci, heureux de retrouver les siens, Zarbidule cria avec tout son cœur : «  au revoir la Terre et bonjour Ornicar », car c’était comme cela que ce nommait sa belle planète…

Quand Zarbidule partit, il entendit Jules crier. En effet, les scientifiques l’avaient vu cacher l’extraterrestre chez lui. L’alien redescendit de son vaisseau pour aller sauver son ami. Quand il arriva où il avait entendu les cris, il vit les scientifiques l’emmener dans un laboratoire pour qu’il dise tout ce qu’il a appris sur Zarbidule et sa planète. Il entra dans la pièce et les vit en train de crier sur son ami. Il sortit son pistolet  « made in Ornicar » et neutralisa les hommes. Zarbidule prit Jules avec lui et l’emmena chez lui…

Zarbidule lui présenta sa famille et Jules tomba amoureux de la soeur de Zarbidule, prénommée Dora. Tous les trois décidèrent d’aller sur la Terre pour récupérer le vaisseau spatial. Grâce au fameux pistolet, ils traversent les murs et arrivent dans le laboratoire. Là, ils poussent le vaisseau, en sortent les scientifiques et grimpent dedans.

Retour sur Ornicar où Jules vécut heureux avec Dora.

Répondre

D'autres nouvelles

  • SUPRESSION BLOG

    Je souhaite supprimer mon blog.  

  • CONTE E

    Une nuit au musée Il y a cinquante ans, au Luxembourg, ...

  • Conte D

    De drôles de rencontres Il était une fois un petit extraterrestre ...

  • Conte C

    Le mystère de l’étang Il était une fois, un garde forestier ...

  • Conte B

    La mouche humaine L’été dernier, à Bronivent, vivait une adorable petite ...

  • Conte A

    Amour secret de deux robots Il était une fois un petit ...

Modulateur |
Les mots ont-ils encore un ... |
Anna Siniscola |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Angelrardbleu
| Les lèvres écarlates
| Writem